Savigny Football Club : site officiel du club de foot de Savigny - footeo

2ème Journée de championnat (Séniors)

21 septembre 2015 - 11:31

C'est pourtant pas la saison mais il y a eu une sacrée avalanche de buts ce dimanche à Savigny ! On se serait cru aux JO d'Albertville en 1992.


Pour sa première à la maison, le nouveau coach Landry Meresse était attendu au tournant par la presse locale.
En première mi-temps les Savignois dominaient mais La Giraudière se montrait dangereuse en contre. Avec un doublé de Stéphane Bailly, les deux équipes rentraient aux vestiaires dos à dos (2-2). En seconde période, Savigny se mettait en mode rouleau compresseur avec MONSIEUR Stéphane Bailly au volant, auteur d'un troisième but pour un triplé historique. Thomas Chambe, Antoine Gaudillère, et Thomas Michel s'étaient occupés de mettre les leurs à l'abri. Résultat final 6-2. Selon un sondage réalisé après le match, 98% des personnes interrogées estiment que la rentrée en jeu de Geoffrey Bernard à la mi-temps a été capitale.


Pour l'équipe fanion, le premier match à domicile a été à la hauteur de l'ambiance autour du terrain. Face à une très belle équipe de La Verpillière qui descend d'Excellence, c'est Gaetan Beraudiat qui ouvrait le score sur penalty. Blessé, il devait malheureusement céder sa place dans les 20 premières minutes, tout comme JN Bourrat. Les visiteurs profitaient de ces bouleversements en défense pour asseoir leur domination et se montrer de plus en plus pressants sur le but savignois. JR Bourrat repoussait les premières tentatives mais s'inclinait avant la mi-temps.
En seconde période, il ne fallait pas cligner trop longtemps des yeux au risque de louper un but. Sale temps pour les allergiques donc. Car Savigny a su se mettre au niveau de son adversaire durant 45 minutes extrêmement enlevées.
Les visiteurs inscrivaient le but du 2-1 mais Christopher Beraudiat égalisait sur un coup franc vicieux. Puis Loïc Clément donnait l'avantage à Savigny. Ensuite La Verpillière égalisait puis prenait l'avantage à son tour grâce à leur attaquant de pointe formé au Réal Madrid selon certaines sources à vérifier. Alors que l'on n'y croyait plus, Clément Bonnefin poussait son adversaire à un but contre son camp pour le 4-4. Mais on a à peine eu le temps de commander une bière que La Verpillière inscrivait le dernier but de la rencontre qui s'avérait donc victorieux pour les visiteurs.
Un 4-5 spectaculaire un brin décevant mais rempli d'enseignements pour ces premiers pas en Promotion d'Excellence.
À noter que ces deux beaux matchs ont été sublimés par nos arbitres de touche bénévoles, excellents de justesse et de charisme.

Commentaires