Savigny Football Club : site officiel du club de foot de Savigny - footeo

Résumé du week-end, par notre reporter Facebook !

15 février 2016 - 12:41

Bonsoir à vous qui aimez le football de seconde zone où la fraîcheur de l'herbe finement coupée est remplacée par les billes en caoutchouc qui rentrent dans le sillon inter-fessier. Un drame pour tous les tacleurs.
Ce week-end, j'ai eu vent d'un triomphe de nos petits U11 au tournoi en salle de Feyzin. 5 victoires et 1 nul au compteur. 13 buts marqués et aucun encaissé. Grâce à ces informations, les champions du "concours Kangourou" devraient me trouver sans trop de problème le score du match nul.

J'ai assisté au match en retard cet après-midi entre notre équipe fanion et le FCPSL qui s'était déplacé avec une douzaine de cars de supporters. Les Savignois dominaient plutôt les débats en première mi-temps face au favori de la poule. Une domination autant technique que territoriale mais malheureusement stérile.
La concrétisation viendra en tout début de seconde période. Sur un contre éclair, Clément Bonnefin profitait des 8 kilos perdus dans la semaine pour éliminer le dernier défenseur et s'en aller battre le portier adverse.
Mais à 1-0, les coéquipiers de Thomas Michel reculaient trop et laissaient la possession du ballon aux Ponturdinois. Pendant que Seb Parret repoussait deux premières tentatives, Franck Mathieu avait une balle de 2-0 mais la mollesse de son pied gauche l'en empêcha. C'est donc logiquement que Pontcharra égalisait. Pire, à cinq minutes de la fin, les visiteurs prenaient l'avantage à la suite d'un coup franc "brossé au poil de cul" d'après les spécialistes sur le bord de la touche. Dans les arrêts de jeu, Franck Mathieu était tout proche de l'égalisation mais le haut d'un crâne adverse l'en empêcha. Dommage car il avait préparé sa célébration avec le cœur comme tous les grands joueurs romantiques. Et c'est même la lose car sur le contre, Pontcharra lançait son champion d'Europe junior du 110m haies pour semer la défense et tuer le match.

Cette défaite 3-1 est malgré tout source d'espoir pour la mission sauvetage tant Savigny s'est montré à la hauteur de l'adversaire proposé. Comme on dit dans le football de haut niveau : "ça chauffe, ça brûle, ça va rentrer". Ça n'a rien à voir mais c'est mon chant de supporters préféré. Merci de m'avoir lu et bonne semaine.

Commentaires