Résumé du week-end, par notre reporter Facebook !

20 mars 2016 - 23:15

"Bonsoir, j'ai pas trop le temps donc on va faire ça vite."
Ici je parle de mon résumé du dimanche soir mais c'est une phrase pas mal utile à ressortir dans la vie de tous les jours. Une phrase de lâche mais une phrase utile.

Pour l'équipe 3 et son fidèle groupe de supporters que vous pouvez voir en photo, le samedi a été chaud mais s'est fini sur une défaite.
Face aux Sauvages, ce fut une course poursuite digne d'un GTA avec 4 étoiles en indice de recherche. D'ailleurs faites attention, dans la vraie vie, on peut voler des voitures assez facilement mais on ne fonce pas dans les lampadaires tranquillou comme ça.
Avec François "Olmeta" Lopez et Theo Edieux en plaque tournante, Savigny paraissait bien armé mais ce sont les Sauvageons qui ouvraient le score. Puis Savigny égalisait. Mais Les Sauvages reprenait l'avantage. Puis Savigny ré-égalisait. Dans la peau du gibier, les visiteurs se révélaient plus habiles que Savigny dans leur traditionnel costume de chasseur. Les adversaires du jour inscrivaient en effet un troisième puis un quatrième but. On marquait un troisième but anecdotique mais Les Sauvages se sont bien rattrapés de la claque 8-0 qu'on leur avait infligé cet hiver. Les buteurs savignois de cette défaite 4-3 se nomment Julien Charles, Flo Goutte et Flo Deschamps, neveu illégitime du sélectionneur des Bleus.

L'équipe 2 recevait le FC Sourcieux emmené par son capitaine emblématique Alexis Pacallier. Savigny commençait bien en ouvrant le score sur un coup franc de 45 mètres d'Hugo Belart. Un ballon rudement bien travaillé qui touchait le soleil puis retombait à pic sous la barre du portier adverse. Les occasions s'enchaînaient ensuite mais Savigny ne tuait pas le match. Pire, c'est Sourcieux qui égalisait puis prenait l'avantage avant la pause.
De retour de blessure, Kevin Delaigue profitait d'un centre rageur de JR Bourrat pour égaliser à la 62eme minute de jeu. Il inscrivait ensuite un nouveau but d'une volée superbe à la Olive et Tom. Sur un long dégagement de Clément Cherblanc et une mésentente de l'arrière-garde adverse, JR Bourrat, plus opportuniste qu'un homme politique, signait un quatrième but.
Sourcieux réduisait symboliquement le score par l'intermédiaire de l'éternel Romain Fèbre mais c'est bien Savigny qui s'imposait 4-3 pour conforter sa place en haut de tableau.

Toujours en ce dimanche idyllique pour la pratique du football, l'équipe fanion accueillait Villefontaine.
Face à une équipe également à la lutte pour le maintien, Savigny pressait haut et c'est logiquement que Loïc Clement, sur un service de Clement Bonnefin, ouvrait le score de près. Antho Bailly dit "La Mouche" (rapport à des petites ailes difformes placées dans son dos), gardait plutôt bien la cage savignoise en l'absence de Seb Parret.
En deuxième mi-temps, sur l'un des 456 coups de sifflet de l'arbitre central, Christopher Beraudiat déposait un amoooooouuuuur de coup franc sur le pied droit de Loïc Clement pour son deuxième but du jour. Derrière, "La Mouche" assumait la banderole déployée à sa gloire en sortant un double arrêt magnifique. Mais dans le combat des hommes du match, Loïc Clement inscrivait son petit triplé sur un nouveau caviar de Clement Bonnefin.
Antho Bailly n'avait pas dit son dernier mot et sortait une nouvelle belle parade sur un coup franc adverse puis détournait coup sur coup deux frappes sur les poteaux grâce à ses lunettes-laser. D'où son surnom de "La Mouche" en fait. C'est les lunettes je pense.
Par contre, sur un penalty adverse en fin de match, tellement euphorique et plus très lucide, il tentait un coup du scorpion pour repousser la tentative tel René Higuita. Pas de chance, le tireur frappait à ras de terre pour inscrire le but du 3-1 final. Vraiment dommage.
Cette victoire nous installe en tout cas un peu plus dans le ventre mou. Entre deux bourrelets précisément.

Pour la conclusion, je m'adresse aux joueurs seniors : pour des raisons évidentes de repérage en vue de la prochaine chasse aux œufs de Montrottier, l'entraînement de mardi est annulé. C'est pas des conneries.
C'est tout ce que j'avais à dire pour ce bilan. Bonne semaine messieurs-dames.

Commentaires